5 PEINTURE

La peinture... Ben la peinture ya rien à dire, ou plutot c'est un métier, et c'est pas facile. Il faut: de la peinture, j'ai pu avoir auprès d'une entreprise de carosserie industrielle de la peinture bi-composant, c'est un coup de chance, sinon je pense que je n'aurais pas fait. Il faut aussi du matériel, compresseur, pistolet, et de quoi protéger, et il faut de la chance avec le temps et la température si on ne dispose pas d'une cabine à peinture de 10 mètres ( mais même si on en trouvait une il faudrait y amener le bateau). Et ensuite on se lance. Comment j'ai fait? Préparationde la coque: La coque "farinait", c'est à dire un peu terne et laissant la main blanche en passant dessus. Je l'ai lavée, à la brosse et au détergeant, bien rincée très bon aspect et surtout pas de cicatrice ou de rayure comme j'ai dit plus haut. puis enfin nettoyage acetone Première étape: protéger ce qui ne doit pas être peint, sur le bateau mais aussi sur les bateaux des voisins. On trouve chez les marchands de peinture des rouleaux de film plastique pour ça, avec du gros ruban adhésif, ça va bien. Au passage ne pas oublier de repèrer la ligne de flotaison.

peinture 1

peinture 4

peinture 2

Et puis un beau matin pas trop tôt (enfin en fonction de la saison et de la latitude, température et hygrométrie oblige) on démarre. Couche d'aprêt, pratique pour commencer, et peinture. Le mélange: J'ai dit "peinture bi-composant" mais en fait c'est 3 produit qu'il faut mélanger.La résine, le diluant dans une propotion de 20 à 25%, et le durcisseur. resine et durcisseur doivent être mélangés dans un rapport de 3/1. J'ai utilisé des gobelets en plastique de 100 ml marqués au milieu correspondant juste à 50 ml (on les trouve dans toutes les grandes surfaces). Attentoin le gobelet est étanche à ces produits pendant moins de 5 minutes!! Mais il est facile comme ça de faire un mélange toujours identique. L'aplication elle même: c'est en peingnant qu'on devient peinturon. Mon avis, ne pas vouloir obtenir un bon résultat à la première passe. On passe léger, on reviendra une autre fois et une autre fois et une autre fois, et une autre... jusqu'au résultat souhaité. Ne pas en mettre trop c'est pas (ou presque pas) de coulures. Bon les pros on déjà tous fait la syncope, mais mon résultat est acceptable (pour moi)

peinture 5

peinture 6

Et de fil en aiguille le bateau finit inexorablement par se rapprocher de l'eau



.